Message de bienvenue du président

Message de bienvenue du président

Message de bienvenue du président

La Société Royale a invité l’Union Géographie Internationale a tenir le 30ème congrès Royaume-Uni en 2004. Cette invitation vous est adressée personnellement, de la part des deux principales sociétés académiques pour la géographie au youporn Royaume-Uni, afin de participer au Congrès à Glasgow en août 2004 – la Royal Geographical Society – Institute of British Geographers (RGS – 113G) et Royal Scottish Geographical Society (RSGS). Le comité d’organisation profitera du plein soutien de la communauté scientifique du Royaume-Uni grâce aux directeurs des départements universitaires, ainsi que de toutes les autres associations géographiques du Royaume-Uni, avec la Geographical Association et la Scottish Association of Geography Teachers, qui se focalisent tous deux sur l’éducation géographique dans les écoles.

Le Royaume-Uni a l’une xhamster des traditions géographiques les plus fortement enracinées au monde. Ceci formera la base d’une visite passionnante et enrichissante en Ecosse. La réputation d’hospitalité écossaise, ainsi que le patrimoine unique et les capacités d’accueil pour les conférences de Glasgow, promettent un Congrès très réussi en 2004. Le dernier Congrès au Royaume-Uni s’est déroulé à Londres en 1965 et a laissé le souvenir d’une réunion très réussie, chaleureuse et xvideos ouverte. Nous comptons nous appuyer sur cet ‘Esprit de l’IGC de 1964’. Cet esprit sera renforcé par une utilisation de moyens multimédias et d’un soutien aux participants, permettant une intégration large de tous les pays. Au nom de l’UGI, du Comité d’organisation, et de toutes les associations géographiques du Royaume-Uni, je vous souhaite la bienvenue à Glasgow pour le l’UGI UK 2004.

Ken J. Gregory Informations générales Accès et transports : Avion – Glasgow est desservi par deux aéroports internationaux. Glasgow porno International Airport est à environ 14 kilomètres (15 minutes) du centre ville, et Glasgow Prestwick International Airport est à environ 30 kilomètres (45 minutes) du centre ville.

Il existe des vols réguliers pour Glasgow a partir de nombreuses destinations internationales, et plus de 40 vols par jour depuis les aéroports britanniques, y compris London Heathrow, Gatwick, Luton et Stansted.

Train – Glasgow est bien desservi par le réseau ferroviaire du Royaume-Uni dans ses deux gares principales, Central et Queen Street. Le voyage cam4 en train depuis le centre de Londres prend environ 5.5 heures.

Route – Glasgow est accessible à partir de plusieurs liaisons routières principales, du nord par le A82 et le M8, du sud par le M74 et le M8 et de l’est comme de l’ouest par le M8. Le voyage en voiture depuis Londres, en prenant les autoroutes MI et M6, prend plus ou moins 8 heures.

Glasgow :

La ville de Glasgow a subi une transformation de son passé industriel en un centre commercial moderne pour l’Ecosse, avec de beurette nouveaux hôtels et un développement réfléchi de son équipement et de son patrimoine culturel. Elle présente des exemples de régénération urbaine, ainsi qu’un équipement de statut international dans le domaine des arts, de la culture et du commerce. Glasgow a été élue Ville Européenne de Culture (European City of Culture) en 1990, ainsi que Ville d’Architecture et du Design (City of Architecture and Design) en 1999. Elle a organisé le Festival des Arts Visuels (Festival of Visual Arts) en 1996, et est également le siège d’un important nouveau Centre pour la Science (Science Centre) qui a été ouvert au cours de l’été 2001.

Lieu de la conférence :

Le Scottish Exhibition and Conference Centre’, ainsi que le ‘Glasgow Moat House Hotel’ qui se trouve à côté, constituent un des complexes pour conférences et exposition les mieux équipés d’Europe. Situés à côté de la rivière Clyde, le SECC se trouve à cinq minutes du centre de Glasgow par la route, et à 15 minutes de Glasgow International Airport. Cet endroit dispose de sa propre gare ferroviaire ainsi que d’un terminal de bus qui le relie à l’excellent réseau de transports publics, en plus d’un parking sur place. Le centre de conférences est également proche d’autres structures d’accueil.

Logement : Une grande palette de possibilités d’accueil sera disponible pour les participants, allant du logement universitaire, des hôtels modestes aux hôtels quatre ou cinq étoiles. Glasgow possède également de nombreux ‘Bed & Breakfast’ bon marché, ainsi que des auberges de jeunesse. Thème de la conférence

Le thème de la conférence « Une terre, plusieurs mondes » se veut rassembleur, alliant les préoccupations physiques, humaines et environnementales, et démontrant le rôle des moyens de communications modernes dans l’éducation géographique.

Au sein du thème principal, un certain nombre de sous-thèmes sont proposés: Le programme du Congrès permet d’offrir la meilleure chance de rencontre pour les 32 Commissions de l’UGI. La force de l’UGI réside dans ses spécialités et diversités, et le Congrès célèbrera cette réalité. Il y aura également la volonté d’intégrer pleinement les rencontres de la Commission en proposant des séances plénières ainsi que des présentations de conférenciers de niveau international. Nous nous attendons à ce que le Congrès célèbre des aspects centraux de la géographie mondiale, ainsi que la préoccupation pour l’environnement. Il y aura cinq conférences plénières comprenant des présentations faites par le Professeur Caroline Moser, le Professeur Peter Haggett (16 août) et le Professeur Will Graf (20 août). Nous nous attendons aussi à ce que le Congrès soit la pierre angulaire de toute une série d’autres événements prévus pour coïncider avec votre visite à Glasgow. Les Commissions ainsi que les groupes de travail de l’UGI suivants ont indiqué qu’ils vont participer pleinement au 30ème Congrès à Glasgow:

Changements climatiques et environnements périglaciaires Climatologie
Systèmes côtiers Dynamiques des espaces économiques Dynamique des questions de marginalité géographique Genre et géographie Education géographique Science de l’information géographique Géographie et le pouvoir publique Etude géographique des société d’information Défis géomorphologiques du 2lème siècle Aléas et risques Santé et environnement Histoire de la pensée géographique Karst Dégradation et désertification de la terre Géographie de la mer Modélisation des systèmes géographiques Monitoring des villes de demain Population et environnement Développement durable et les systèmes ruraux Carte politique mondiale Biogéographie et biodiversité Diversité dans les systèmes montagnards Recherche sur les systèmes fluviaux Géographie appliquée Géographie du tourisme et des loisirs et changement global Echanges mondiaux et la mobilité des populations L’utilisation et la couverture de la terre L’approche culturelle en géographie Développement local Durabilité de l’eau Expositions

Une exposition destinée aux organisations désireuses de proposer leurs produits et services aura lieu parallèlement au Congrès. Un espace équivalent à 125 stands de 3m x 3m sera disponible pour la location à des entreprises commerciales et des exposants académiques. D’autres informations concernant les tarifs sont fournis par le Secrétariat. Des expositions d’intérêt géographique spécialisé seront mises sur pied dans différentes galeries et musées de Glasgow. Excursions

En complément aux travaux, les congressistes disposeront d’un programme détaillé d’excursions. Des visites locales d’une journée, et d’autres plus étendues à travers l’Ecosse et l’Irlande (avant et après le Congrès) seront organisées, ainsi qu’un voyage avant celui-ci en Islande. D’autres renseignements seront disponibles dans le second Bulletin et sur le site Internet du Congrès. Activités socialesvLe programme comportera une réception de bienvenue, un dîner de gala, une soirée de clôture, et une série de visites touristiques.

En plus, s’ils le désirent, les délégués pourront visiter d’autres régions d’Ecosse, des Iles Britanniques et d’Europe. Les activités culturelles de Glasgow, ainsi que d’Edimbourg (à 50 minutes en train, avec son Festival International qui aura lieu simultanément), les paysages de l’Ecosse, ses dégustations de whisky, son golf, sa pêche en rivière, et ses autres attraits culturels offrent une large palette de possibilités pour un programme de loisirs ou destiné aux partenaires des délégués.vPublications Les résumés des articles qui seront présentés par les délégués inscrits au Congrès seront publiés.

Pour marquer l’évènement, des éditions spéciales des revues géographiques britanniques les plus reconnues paraîtront en marge du Congrès. Concours international d’affiches pour écoles

Des écoles du monde entier sont invitées à soumettre des posters en format AI pour le concours sur le thème « Notre Région ». Les Comités Nationaux sont invités à organiser ceux-ci, lancés dans autant de pays différents que possible; ils enverront les posters gagnants à Glasgow pour former une exposition qui aura lieu en août 2004. Le prix principal consistera en un maximum de six invitations aux lauréats pour visiter l’Ecosse pendant la semaine du Congrès. Des règlements pour le concours de posters et des formulaires d’inscription sont envoyés à toutes les associations reconnues de professeurs de géographie. Des détails sont également disponibles sur le site Internet, ou auprès de Barbara Lee, LinlithgowAcademy, Braehead Road, LinlithgowWest Lothian, EH49 6EY, Scotland, UK Manifestations des associations partenaires Un certain nombre d’organisations partenaires projettent de tenir des réunions en marge du Congrès. Pour d’autres informations, voir ci-dessous. Congrès de Géomorphologie

Un important Congrès de Géomorphologie aura lieu du mardi 17 août 2004 (arrivée) au samedi 21 août (départ), simultanément avec le 30ème Congrès de l’UGI. Ce congrès, organisé par le British Geomorphological Research Group (BGRG), inclura l’Assemblée Générale du BGRG, conjointement avec une réunion thématique de l’Association Internationale de Géomorphologie (AIG) et la Commission « Défis Géomorphologiques du 2 1ème Siècle » de l’UGI. Le thème du Congrès sera « La géomorphologie durable : vers un avenir durable », et comportera trois sous-thèmes : (1) Géomorphologie et instabilité (2) La gestion du paysage et la renaturation, (3) Articles reçus. Des allocutions du Professeur Mario Pannizza (IAG), du Professeur Will Graf (en séance plénière de l’UGI), du lauréat du prix BCRG Linton Award, et du Frost Lecturer du BGRG figureront au programme. Congrès Annuel de la Royal Geographical Society (Institute of British Geographers)

Le congrès annuel aura lieu du 15 au 20 août, avec séance plénière le 17 août, et des réunions de 23 groupes de recherche de la RGS-IBG, dont certains seront en parallèle avec des Commissions de l’UGI. Contacter : Dr. Lorraine Craig, RGS-IBG, e-mail :

UAGI prévoit d’organiser des séances pendant l’UGI et participera à l’exposition. Le thème des séances de l’AGI concernera l’importance de l’information géographique et de la technologie dans les services aux citoyens, aux entreprises et à la gouvernance. International Cartographic Association (ICA) and British Cartographic Society (BCS)

UICA et le BCS planifient des séances pendant l’UGI et participeront à l’exposition. Les thèmes de la séance cartographique concerneront les atlas nationaux et régionaux, et l’utilisation des cartes et images en tant qu’information géographique.

Informations supplémentaires Pour recevoir le deuxième Bulletin du Congrès, remplir le formulaire-réponse joint ; votre nom figurera ainsi sur une liste de personnes dans notre base de données auxquelles seront envoyées des informations complémentaires. Ceux qui disposent d’accès Internet peuvent se tenir à jour en visitant régulièrement notre site à : Secrétariat du Congrès

Prière d’envoyer le formulaire joint, par poste ou par télécopie, ou en version électronique, et toute demande générale de renseignements à l’adresse suivante : Nous sommes un groupe de professeurs enseignant la Géographie en Communauté Française de Belgique. Notre but est de développer la pédagogie et les méthodologies de notre discipline tout en ayant une approche pluraliste et humanitaire. Notre association comprend 1000 membres à travers la Belgique. Nous leur proposons diverses publications à caractère méthodologique et c’est dans le but de vous faire découvrir nos différentes activités que nous avons créé ce feuillet d’information sur le réseau internet.Nos publications comprennent cinq parutions annuelles, des feuillets d’informations et, deux fois par an, une revue « G.E.O. » se voulant un référentiel méthodologique et centré sur les savoirs fondamentaux de notre discipline.

DDASS de la Manche

DDASS de la Manche

DDASS de la Manche

L’organisation de l’alimentation publique en eau potable comprend 3 niveaux : la ressource, le traitement, la distribution. La ressource peut être d’origine souterraine ou superficielle.

L’origine xvideo souterraine est extraite à partir d’ouvrages de prélèvement classés en fonction de leurs caractéristiques (profondeur, diamètre …). On distingue 3 types d’ouvrages : les captages d’émergence, les puits et les forages. 289 ressources souterraines sont utilisées pour l’alimentation publique en eau potable dans le département de la Manche.

L’origine superficielle provient des prises d’eau de rivières  » eau fil de l’eau  » ou plus rarement de retenues. Le département de la cam4 Manche est situé sur un massif ancien qui ne comporte pas de ressources importantes en eau souterraines (à l’exception de la nappe du centre manche). Il doit recourir à 21 ressources superficielles qui alimentent 46% de la population.

Le traitement appliqué aux eaux utilisées pour la production d’eau potable est plus ou moins élaboré en fonction de la qualité de l’eau à traiter. Pour les  sexe eaux souterraines, à l’exception des eaux issues des formations tertiaires et quaternaires du Centre Manche qui sont fortement calcaires et, où un traitement de décarbonatation se justifie, des traitements simples de neutralisation et de désinfection suffisent.

En ce qui concerne les eaux superficielles, les traitements sont plus élaborés ; ils doivent comporter au minimum les phases suivantes :
· une beurette coagulation-floculation,
· une décantation,
· une filtration,
· un traitement d’affinage,
· une neutralisation,
· une désinfection.

Le département de xnxx la Manche compte 137 installations de traitement. La distribution distingue 2 notions : L’unité de distribution (UDI) Une unité de distribution est une zone géographique où le réseau est exploité par une même personne morale et appartient à une même unité administrative. Il s’agit de plus d’une zone où la qualité de l’eau peut être considérée comme homogène.

La taille d’une unité de hentai distribution est très variable ; elle peut concerner un village, un quartier (exemple de la commune de Mortain qui comprend 3 qualités d’eau différentes, c’est à dire 3 UDI) ; elle peut aussi regrouper plusieurs communes (exemple du syndicat d’alimentation en eau potable d’Avranches-Sud qui comprend une seule qualité d’eau, c’est à dire une seule UDI couvrant 30 communes).

Le département de la manche compte 192 unités de distribution, c’est à dire 192 fois le couple qualité d’eau responsable de la distribution. L’unité de gestion-exploitation (UGE)

L’unité de gestion-exploitation est l’entité administrative qui gère la production et/ou la distribution d’eau. Elle peut comprendre une seule unité de distribution, (exemple de l’UGE  » S.I.A.E.P. d’Avranches-Sud  » avec une qualité d’eau homogène c’est à dire une UDI sur 30 communes) ou plusieurs unités de distribution, (exemple de l’UGE  » Mortain  » qui regroupe  lesbienne 3 qualités d’eau différentes c’est à dire 3 UDI sur la même commune).

L’unité de gestion-exploitation peut avoir la seule vocation de production et de vente d’eau à d’autres structures ( syndicats de production des eaux du Thar, de la côte des Isles, SYMPEC …).

Les formes administratives de l’unité de gestion-exploitant sont le plus couramment la commune, la communauté de communes, le syndicat d’alimentation en eau potable… Le département de la Manche compte 115 unités de gestion-exploitation ayant la vocation de distribuer de l’eau potable. L’exploitation Sur les 115 unités de gestion exploitation du département, 44 sont exploitées en régie directeet 71 sont confiées à des sociétés privées.

Sur une population estimée à 477253 habitants, 182785 sont alimentés en eau par des collectivités qui assurent elles mêmes la distribution, 294468 habitants sont desservis par des sociétés privées chargées de cette mission par les collectivités. haut de page Différents paramètres sont recherchés en fonction de la nature des eaux (souterraine ou superficielle) et du niveau du contrôle dans la filière d’alimentation (ressource, traitement-production, distribution).

Ils sont regroupés dans plusieurs familles : Paramètres organoleptiques : Goût, odeur, saveur, turbidité Considérés longtemps comme subjectifs, ces paramètres sont jugés aujourd’hui essentiels car c’est au travers que le consommateur se forge une idée sur la qualité de l’eau délivrée. Certaines mesures sont physiques, d’autres font appel à des  » goutteurs d’eau  » qui comparent les échantillons à une eau de référence et font des dilutions pour s’en rapprocher au plus près. Ces mesures concernent en priorité les eaux d’origine superficielle beaucoup plus vulnérables au regard de ces paramètres. Paramètres physico-chimiques : pH

Ce paramètre mesure l’acidité ou l’alcalinité d’une eau. Dans une distribution publique, la valeur du pH résulte d’une relation complexe avec plusieurs autres paramètres (acide carbonique, TH, TAC et température). La valeur recherchée est celle du pH d’équilibre qui peut être différente du pH de neutralité (7,0). Au pH d’équilibre, l’eau n’est ni agressive, ni entartrante.

Conductivité Paramètre en correspondance avec la concentration en sels minéraux dissous. Une eau minéralisée contient beaucoup de sels minéraux dissous. Titre hydrotimétrique (TH) Mesure la teneur en calcium et magnésium de l’eau. Paramètre qui permet d’apprécier la dureté d’une eau. En fonction de leur TH, les eaux peuvent être classées de la façon suivante

Degré Français (° F) Dureté de l’eau 0 à 6 Très douce
6 à 15 Douce 15 à 30 Assez dure à 30 Dure Une eau dure peut présenter des inconvénients d’ordre domestique (entartrage des circuits d’eau chaude sanitaire). D’autres paramètres sont recherchés, les plus courants sont annexés avec leurs résultats dans la rubrique résultats d’analyses, de nombreux autres peuvent être consultés auprès des maires, maîtres d’ouvrages de la distribution d’eau ou, auprès de la DDASS du département concerné.

Paramètres concernant les substances indésirables : Nitrates L’élément nitrate constitue le stade final d’oxydation de l’azote. Au regard de la santé publique, le principal danger des nitrates résulte de leur transformation en nitrites dans l’appareil digestif, nitrites qui peuvent être à l’origine d’une maladie appelée méthémoglobinémie chez les jeunes sujets. Les populations à risque sont essentiellement les femmes enceintes et les nourrissons. Nitrites – Ammonium

La présence de ces éléments chimiques dans les eaux de distribution publique témoigne soit d’un mauvais fonctionnement de la station de traitement, soit d’une dégradation de l’eau en cours de distribution (stagnation de l’eau trop longue dans les réseaux). Oxydabilité au KMnO4 en milieu acide et/ou carbonique organique total La mesure de ces paramètres permet d’apprécier la teneur en matière organique contenue dans l’eau distribuée. Elle permet de plus, de vérifier l’efficacité des traitements mis en oeuvre pour les eaux d’origine superficielle. Aluminium

L’aluminium entre dans la composition de réactifs de coagulation utilisés en eau potable pour le traitement des eaux d’origine superficielle ; sa présence en concentration élevée dans les eaux distribuées résulte d’une mauvaise adéquation des traitements mis en oeuvre.

Pour la santé publique, la présence d’aluminium en concentration élevée dans les eaux distribuées, peut engendrer un risque d’encéphalopathie chronique chez les insuffisants rénaux traités par hémodialyse.

Fer Le fer n’est pas un élément toxique. Sa présence en eau de distribution résulte fréquemment d’une corrosion des conduites en métaux ferreux. Fluor Le fluor en concentration modérée peut avoir des effets bénéfiques pour la santé en terme de prévention de la carie dentaire. Les eaux du département contiennent, d’une manière générale, moins de 0,5 mg/l de fluor ; en dessous de cette valeur, l’emploi de sel fluoré est préconisé par le Ministère de la Santé. Sodium Les risques sanitaires dus à un excès de sodium intéressent principalement les personnes atteintes de troubles vasculaires et rénaux qui doivent suivre un régime hyposodé.

D’autres paramètres sont recherchés, les plus courants sont annexés avec leurs résultats dans la rubrique résultats d’analyses, de nombreux autres peuvent être consultés auprès des maires, maîtres d’ouvrages de la distribution d’eau ou, auprès de la DDASS du département concerné. Pesticides et produits apparentés :

Parmi les différentes substances de pesticides recherchées, trois substances sont occasionnellement mises en évidence dans les eaux distribuées dans le département de la Manche. Ces substances sont l’atrazine et la simazine qui sont des herbicides appartenant à la famille des triazines et le diuron qui est un herbicide appartenant à la famille des urées substituées. Cette dernière substance est généralement décelée à l’état de traces. Il peut apparaître également dans les eaux un des métabolites de l’atrazine : la déséthylatrazine.

Les substances les plus courantes sont annexées avec leurs résultats dans la rubrique résultats d’analyses, de nombreuses autres sont recherchées, elles peuvent être consultées auprès des maires, maîtres d’ouvrages de la distribution d’eau ou, auprès de la DDASS du département concerné.

Paramètres bactériologiques : Lors des contrôles des eaux destinées à l’alimentation humaine sont systématiquement recherchés les germes de contaminations fécales suivants : coliformes thermotolérants, streptocoques fécaux et entérocoques. Leur mise en évidence permet de déceler une contamination microbienne des eaux, mais aussi, d’en estimer l’importance. Une eau de distribution publique conforme doit en être exempte, car parmi ces germes, peuvent se trouver des germes pathogènes. D’autres paramètres sont recherchés, les plus courants sont annexés avec leurs résultats dans la rubrique résultats d’analyses, d’autres peuvent être consultés auprès des maires, maîtres d’ouvrages de la distribution d’eau ou, auprès de la DDASS du département concerné.

Les obligations réglementaires

Les obligations réglementaires

Les obligations réglementaires

Pendant la période estivale, la baignade en mer et en eau douce constitue une activité récréative très pratiquée. A cette occasion, lepublic français et étranger souhaite trouver un environnement accueillant, préservé de différentes formes de pollution ou de nuisance. La qualité de l’eau de baignade représente un facteur de santé, mais est devenue également un élément important de développemen ttouristique. La surveillance de cette qualité demeure une préoccupation constante des départements ministériels chargés de la santé et de l’environnement. Etat sanitaire des eaux de baignade en mer du département de la Manche
Bilan des saisons 2000, 200, 2002, 2003 et 2004 –
mars 2005

Dans le cadre de leurs missions de protection de la santé publique, les services santé/environnement des directions départementales des affaires sanitaires et sociales ont en charge le suivi de la qualité des eaux de baignade et interviennent dans le contrôle des gisements naturels des coquillages exploités en pêche récréative.

La connaissance des rejets côtiers apporte des informations complémentaires à celles des réseaux eaux de baignade et coquillages afin de mieux comprendre les processus de dégradation du milieu et d’orienter les décideurs dans les choix des investissements à réaliser pour la préservation voire la reconquête des usages.
Surveillance et gestion des risques sanitaires liés aux proliférations de cyanobactéries

Les gisements coquilliers sont particulièrement développés dans les secteurs littoraux situés au débouché des rivières. Si des apports terrigènes génèrent incontestablement un enrichissement nutritif pour le milieu marin, ils peuvent constituer une source de contamination pour les coquillages et entraîner un risque sanitaire pour les consommateurs.
Surveillance sanitaire des coquillages de pêche récréative du département de la Manche
Bilan des suivis 2001 à 2005 –
septembre 2005

Les contrôles s’exercent à 2 niveaux :
· par les exploitants de la production et de la distribution d’eau qui effectuent une autosurveillance.
· par les services de l’État sur des bases réglementaires prises au niveau interministériel qui peuvent être complétées par le préfet. Le contrôle dépend du type de ressource (souterraine ou superficielle), des débits des ressources, des installations de traitement et des populations desservies. A titre d’exemple, les contrôles les plus fréquents sont effectués chaque semaine sur la communauté urbaine de Cherbourg ; 312 prélèvements ont été réalisés en 2001. A l’opposé, les contrôles systématiques les moins fréquents concernent les plus petites unités de distribution avec au minimum 4 contrôles par an et 8 prélèvements. Dès que des résultats du contrôle sanitaire mettent des cas de non conformité une évaluation du risque sanitaire est effectuée et, il est immédiatement demandé à l’exploitant de mettre en œuvre des mesures correctives. Des prélèvements supplémentaires, hors programme, sont réalisés jusqu’au retour à la normale.

La ressource

Des  » analyses  » regroupent un certain nombre de paramètres. 2 types d’analyses (et donc 2 listes de paramètres pouvant être différents) sont appliquées selon que la ressource soit souterraine (analyses de type RP) ou superficielle (analyses de type RS). La fréquence des contrôles par des analyses de type RS est liée au débit de la ressource (exemple 2 contrôles par an pour une ressource de moins de 2000 m3/j, 3 par an pour une ressource de 2000 à 6000 m3/j, 6 par an pour une ressource de 6000 à 20000 m3/j …). Pour les analyses de type RP, la fréquence réglementaire nationale est moindre mais un arrêté préfectoral impose qu’un minimum de 2 analyses soit réalisé chaque année sur chaque ressource en eau souterraine.

La production

De la même manière, des analyses de type P s’appliquent en sortie de traitement (analyses de type PP pour les eaux d’origine souterraine ou analyses de type PS pour les eaux d’origine superficielle). La fréquence des contrôles est liée au débit de la station de traitement-production (exemple 2 contrôles par an pour un débit inférieur à 100 m3/j, 4 contrôles pour un débit compris entre 100 et 1000 m3/j, … 10 par an pour un débit de 60000 à 100000 m3/j).

La distribution

Les analyses sont de type DP (pour les eaux d’origine souterraine) ou DS (pour les eaux d’origine superficielle) avec une fréquence de contrôles liée au nombre d’habitants desservis (exemple 4 par an pour une population inférieure à 500 habitants, 6 pour une population de 500 à 2000 habitants, … ).

Les obligations réglementaires

· le préfet (D.D.A.S.S.) est tenu de communiquer régulièrement aux maires les données relatives à la qualité de l’eau distribuée,  » en des termes simples et compréhensibles par l’usager  » (article 13.3 de la loi sur l’eau du 3 janvier 1992),

· le maire affiche les résultats des analyses interprétées par le préfet (D.D.A.S.S.) sous deux jours ouvrés (décret d’application du 26 septembre 1994),

· le préfet (D.D.A.S.S.) doit produire un rapport annuel aux maîtres d’ouvrages de la production et de la distribution d’eau d’alimentation publique (maires, présidents de communautés de communes, de syndicats d’eau…) comprenant des informations sur les conditions techniques de production, de distribution de l’eau et sur sa qualité ; ce rapport doit être mis à la disposition du public. Il est enregistré au recueil des actes administratifs dans les communes de plus de 3500 habitants (décret n° 95-635 du 6 mai 1995),

· le préfet (D.D.A.S.S.) doit produire chaque année une note de synthèse sur la qualité de l’eau distribuée dont la diffusion est assurée par les maîtres d’ouvrages de la distribution d’eau d’alimentation publique (maires, présidents de communautés de communes, de syndicats d’eau…) à l’occasion d’une facturation (arrêté du 10 juillet 1996).

Des synthèses thématiques

Des synthèses thématiques sont réalisées chaque année par les services santé environnement des D.D.A.S.S. de basse-normandie. Différents paramètres font l’objet de publications largement diffusées notamment auprès des maires et maîtres d’ouvrages de la distribution d’eau d’alimentation publique :

· les nitrates en ressource et en distribution, leur évolution,